Onglets

Dernières chroniques

DERNIÈRES CHRONIQUES ROMANS

Dernières chroniques mangas / BD

DERNIÈRES CHRONIQUES MANGAS / BD

Dernières chroniques enfants

DERNIÈRES CHRONIQUES ENFANTS

28 janv. 2018

Le sourire d'un ange.

Marie Nocenti
Le sourire d'un ange
Ebook
2€99



Un accident sur la route des vacances et la mort fauche brutalement une famille. Grièvement blessée, Elisa assiste, impuissante, à la mort de son bébé brûlé vif dans l’explosion de sa voiture. S’en suivent des mois de rééducation dans la douleur et la souffrance de l’absence. Malgré l’amour de ses parents, Elisa ne se remet pas de la perte de son enfant et décide d’en finir.
Mais la mort se dérobe quand elle sauve un enfant de la noyade. Lui aussi a perdu un être cher. Un seul regard suffit pour nouer entre les deux personnages un lien plus fort que la mort, unis à jamais par une dette de vie.
Hantée par le regard de l'enfant, Elisa ira jusqu’en Finlande pour le retrouver et tenter de fuir ses propres démons.


L'auteure m'avait prévenue que ce livre n'était pas facile à lire, et en effet, les émotions que l'on peut ressentir tout au long ne rendent pas les choses faciles, d'autant plus que l'histoire en elle-même est difficile. L'auteure aborde les sujets de la vie et de la mort et, même si on ne découvre pas que des parties de plaisir, on y découvre avant tout un beau message.

Elisa a tout perdu depuis l'accident. Projetée hors de la voiture, incapable de se relever, elle assiste complètement impuissante à la mort de son bébé et de son mari, brûlés vifs dans la voiture. Pendant des mois, elle survivra. D'abord avec la rééducation, pour marcher à nouveau. Puis, dans la douloureuse solitude que son enfant a laissé derrière lui. Elle ne se remet pas de cette perte et décide d'en finir. Mais la vie fait parfois bien les choses et, en passant à l'acte pour s'ôter la vie, elle sauve finalement un enfant de la noyade. Cet enfant et elle ont un point commun : la perte d'un proche. Il a suffit d'un seul regard pour qu'ils retrouvent le goût d'avancer...

Comme je le disais plus haut, cette histoire est très difficile à lire mais magnifique ! Elle est difficile parce qu'on assiste aux drames qui se sont produits. Les chapitres sont alternés entre le point de vue d'Elisa, qui a perdu sa famille dans un accident, et celui de Luukas, le père de l'enfant sauvé de la noyade, qui a perdu sa femme. On assiste donc à ces deux drames du début à la fin et l'auteure fait clairement passer les émotions. Du point de vue d'Elisa, on ne peut que comprendre et vivre son deuil tellement tout parait réaliste. Et c'est pareil du point de vue de Luukas, quand il parle de son enfant, quand il le décrit après la mort de sa femme, on a le cœur déchiré pour ce petit être. Les émotions sont donc déjà très intenses mais ça ne s'arrêtent pas là. La suite, bien plus belle, nous fait ressentir toutes sortes de sentiments également.
J'ai juste trouvé quelques passages un peu longs, notamment après qu'Elisa ait sauvé le fils de Luukas de la noyade, lorsqu'elle les rejoint en Finlande. C'est un plaisir de découvrir ce pays à travers les mots de l'auteure car, même si je ne le connais pas, j'avais vraiment l'impression d'y être tant les détails sont justement notés. Mais, pour ce qui est de l'intrigue, j'ai trouvé qu'elle stagnait un peu à ce moment-là. De plus, les dialogues ne m'ont pas toujours paru très naturels et ça m'a un peu dérangée par moments, trop de points d'exclamation et la tournure des phrases empêchaient ce naturel également. Rien de bien méchant toutefois.

Il y a eu un gros travail de fait sur les personnages, surtout sur l'aspect psychologique. Ils sont très fouillés et leurs réactions, même si je ne comprenais pas toujours celles de Luukas, m'ont paru très réelles. Je me suis beaucoup retrouvée en Elisa, dont la volonté de vivre s'efface peu à peu d'elle-même. Ce n'est pas vraiment un choix qu'elle fait de vouloir mourir, mais plus une envide de retrouver une certaine liberté, c'est une évidence et je trouve que ça se comprend parfaitement à la lecture du récit. Si j'ai trouvé le lien entre Elisa et ce petit garçon orphelin de mère assez inexistant, ou plutôt mal mis en avant, on ne peut pas nier qu'il existe quelque chose entre eux et que c'est très beau. Ils sont tous des relations différentes entre eux et c'est un plaisir de les découvrir. J'ai particulièrement apprécié suivre Elisa, qui se cherche à nouveau, qui se redécouvre après la perte de son fils, sans même qu'elle ne s'en rende vraiment compte.

Au final, c'est un roman que j'ai adoré lire, bien qu'il mette la larme à l’œil au départ. Les émotions sont tellement fortes, tellement bien retranscrites... On vit chaque situation comme si on y était parce qu'en plus on visualise très bien ce qu'il se passe à chaque moment donc, oui, ça peut être douloureux mais on y trouve également de magnifiques leçons de vie subtilement placées. C'est une histoire magnifique, qui aborde les sujets sensibles de la vie et de la mort, du deuil et du renouveau, que je ne peux que recommander.












2 commentaires:

  1. Ça doit être captivant, mais en même temps à ne pas lire quand on n'a pas le moral :x
    Je note !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais pas justement ^^ Parce que le message est très beau et redonne le moral, du coup je me dis que même si on n'a pas le moral eh bien on peut du coup bien plus ressentir les émotions qui s'en dégagent... À voir par rapport à notre propre sensibilité je pense ^^

      Supprimer

Votre avis ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...