Onglets

Dernières chroniques

DERNIÈRES CHRONIQUES ROMANS

Dernières chroniques mangas / BD

DERNIÈRES CHRONIQUES MANGAS / BD

Dernières chroniques enfants

DERNIÈRES CHRONIQUES ENFANTS

CONCOURS

CONCOURS ACTUELS SUR LE BLOG

29 août 2016

Dans la peau d'Erica.

Michelle Painchaud
Dans la peau d'Erica
Mosaïc - 2016
336 pages
13€90


Grâce à la chirurgie esthétique, Violet ressemble désormais à s’y méprendre à l’adolescente que serait devenue Erica, la fille des Silverman kidnappée à cinq ans et jamais retrouvée. Et à force d’entraînement, Violet parle, pense, agit comme Erica. Elle est prête à tenir le rôle pour lequel son père adoptif la dresse depuis l’enfance, et à accomplir sa mission : conquérir le cœur des Silverman… et mettre ainsi la main sur leur fortune. Mais le jour où elle « réapparaît » dans la peau d’Erica, des émotions et des sentiments auxquels aucune répétition ne l’a préparée l’assaillent…



Mon avis :

J'ai tout de suite été happée par cette histoire et la tension qui y règne régulièrement. Sans dire qu'il se passe toujours quelque chose, on est vite embarqué aux côtés de Vee et on a très envie de poursuivre pour connaître l'évolution et l'aboutissement de son but... Aucune déception quant à ce roman, c'est une excellente découverte !

À l'âge de 5 ans, Erica s'est faite enlever et, depuis, ses parents n'ont eu aucune nouvelle. Son père a perdu tout repère et est interné dans un hôpital psychiatrique. Quant à sa mère, elle attend impatiemment qu'Erica sonne à leur porte... Déjà deux filles se sont faites passer pour Erica, mais elles ont été vite démasquées. Quand Violet se présente comme Erica, ça ne fait aucun doute pour la mère que sa fille est bien revenue...
Violet a été adoptée par un homme peu fréquentable, vivant de vols et de supercheries. Malgré tout, Violet n'a pas eu une vie malheureuse et s’accommode très bien de cette façon de vivre, elle ne s'en plaint jamais. Ressemblant déjà un peu à Erica, son père décide de pousser la ressemblance au maximum à l'aide de chirurgie esthétique. Elle a eu un rude entraînement pour ressembler à Erica, que ce soit dans les gestes ou dans la parole. Son but est de voler la fortune des parents d'Erica et de repartir comme elle est venue... Si Violet est déterminée à accomplir sa tache, comme elle l'a toujours fait, elle ressent petit à petit des émotions qu'elle ne s'autorise jamais à ressentir, ou bien qu'elle découvre seulement et qui la perturbe... Sans parler des personnes qui lui mettent des bâtons dans les roues... Jusqu'où ira-t-elle ?

C'est un thriller comme je les aime : du suspense, des bouleversements dans l'intrigue, des personnages au comportement inattendu et imprévisible, un récit qui nous fait nous poser beaucoup de questions tout au long et une fin que l'on ne voit pas arriver. 
L'intrigue est très bien construite. On n'est pas perdu une seule fois entre le rôle que Violet joue et la réelle personne qu'elle est. On ne se perd pas non plus une fois qu'elle-même ne sait plus où elle en est à cause de ce qu'elle ressent qui remet son but en question. Au contraire, on comprend par quoi elle passe et on en vient à espérer certaines choses, à s'imaginer toutes sortes de fin possible, à ne plus lâcher le livre avant de savoir comment tout ça va se terminer, simplement. Plus on avance dans la lecture, plus les émotions sont intenses, ce qui rend ce roman très addictif !
Le seul petit bémol que je pourrais relever c'est la fin. Elle est très bien dans l'ensemble et j'ai été complètement scotchée tant je ne m'y attendais pas mais j'aurais aimé que ça continue un peu plus pour en apprendre davantage sur la vie d'Erica...

Violet est donc un personnage très touchant, de par son passé mais aussi son présent. On a des bribes de son passé, on sait pourquoi elle est telle qu'elle est et ça explique également les doutes qui l'assaillent lorsqu'elle se retrouve dans la famille d'Erica. On suit également son évolution sans jamais se lasser tant les situations changent à mesure qu'elle prend conscience de certaines choses.
J'ai beaucoup aimé un personnage secondaire également, Taylor, qui parait horrible aux premiers abords mais qui est suffisamment creusée pour que l'on se rende vraiment compte de qui elle est...
Tous les personnages secondaires ont leur importance dans l'intrigue, ce qui amplifie l'intérêt qu'on y apporte déjà dès le début.

Un excellent thriller jeunesse que je recommande même aux réfractaires du genre. On ne voit pas le temps passer tant c'est captivant et le suspense aide beaucoup également à apprécier l'intrigue ! On ne voit pas les choses arriver, on se pose beaucoup de questions, on espère certaines chose mais on n'est jamais certain que ça se passera de cette façon. À découvrir !






















28 août 2016

Dive Bar, tome 1 : Dirty








Dive Bar, tome 1 :
Dirty
Kylie Scott
8 juin 2016
302 pages











La dernière chose à laquelle Vaughan Hewsen s’attend en rentrant chez lui après une longue absence, c’est bien de trouver une mariée en pleurs dans la baignoire de sa salle de bains. Lydia Green n’a pas vraiment réfléchi en se précipitant dans la première maison venue alors que, le jour de son mariage, elle vient de découvrir que son futur époux la trompe… avec son meilleur ami. Entre le fiasco sentimental de Lydia et les incertitudes de Vaughan, en pleine reconversion de rock star à barman, le destin semble avoir réuni deux âmes perdues faites pour s’épauler, voire plus si affinités.




Mon avis :


Alors que beaucoup d'entre vous attendaient ce roman, je suis presque sûre que, comme moi, des personnes ont été un peu déçues, car bien que je l'ai trouvé bon dans l'ensemble, j'ai aussi constaté qu'il m'avait manqué un petit truc que j'avais trouvé lors de mes précédentes lectures de cet auteur.  Mais quand même, très contente d'avoir retrouvé Vaughan  dans ce premier tome. 

Quand Vaughan revient dans sa maison après une très longue absence, il ne pensait certainement pas trouver une mariée dans sa baignoire. Mais dès ce moment, Vaughan et Lydia vont ressentir une très forte attirance l'un envers l'autre. Et tout en aidant la sœur de celui-ci, ils vont développer des sentiments très forts, mais ils vont aussi devoir dépasser leurs peurs et leurs appréhensions. 

Lydia est une jeune femme intelligente, belle, drôle et sensible. Mais voilà, niveau relations avec les hommes, on ne peut pas dire qu'elle ait fait de très bons choix pour le moment, jusqu'à cette rencontre dans cette salle de bain où sa vie va enfin changer. Elle va enfin avoir de vrais amis et des personnes qui vont prendre soin d'elle et l'aider. 
Vaughan... Que dire de lui ? On l'attendait et on l'a enfin. Un homme drôle, avec du caractère et aussi un certain physique qui ne laisse pas les femmes indifférentes. On a pu avoir un aperçu de lui dans Slow de la saga Stage Dive qui nous avait donné envie de mieux le connaître et ici on est servi. 

Pour ce qui est de l'intrigue, je vais être un peu sévère bien que je n'aime pas ça, mais l'intrigue est un peu inexistante je trouve, car dès le départ on sait très bien comment tout va se finir. On ne retrouve pas énormément de rebondissements, l'histoire est prévisible... Ça ne dérange pas la lecture du livre car on y prend quand même beaucoup de plaisir. 

L'auteur a su, comme toujours, nous créer des personnages attachants, drôles et qui ont du caractère. Elle nous donne envie de les connaître juste grâce à sa façon d'écrire, et il faut bien reconnaître que ça n'arrive pas avec tous les écrivains. Certes, pour ce roman, l'histoire est toujours aussi bien malgré la quasi absence de l'intrigue, mais j'ai quand même trouvé que la romance entre nos protagonistes allait un peu trop vite car l’héroïne passe des pleurs à un nouveau coup de cœur en très peu de temps. Ça m'a un peu embêté par moments, mais ce roman m'a quand même donné envie de connaître la suite et si possible très rapidement.  

En conclusion, même si ce livre n'est pas des plus géniaux que j'ai lu de cet auteur, je le recommande quand même, car j'ai eu beaucoup de plaisir à le lire et à faire enfin la rencontre de Vaughan. Et je pense que je ne suis pas la seule à avoir attendu ce roman, alors allez-y, lancez-vous dans la lecture de ce livre et faites-vous plaisir avec la rencontre de Vaughan et Lydia. Bonne lecture à tous.















Protection rapprochée








Protection rapprochée
Rachel Berthelot
2 juin 2014
Ebook












Quand on est comme moi, sans attache, sans peur et sans reproche, la vie paraît facile. Sauf qu'être sans attache ne signifie pas « être seule au monde ».
Si je vous dis qu'il y a bien une chose à ne pas faire avec son meilleur ami, vous voyez de quoi je parle ? Ça ne m'a pas semblé si grave sur le coup (faut dire que je n'avais pas la tête à ça)... mais Adam a fini par me faire douter de mes sentiments. Et il n'y a pas pire que ça !
Du moins, c'est ce que je pensais avant d'être témoin d'un règlement de compte entre dealers. Et quand les masques tombent, les décisions s'avèrent plus difficiles à prendre.




Mon avis :


Et bien voilà, je viens tout juste de terminer ce livre et je dois bien dire que je suis sous le charme. Ça faisait un petit moment que je n'avais pas trouvé un roman qui me captive comme ça. Enfin, roman, je corrige c'est une nouvelle. Un petit roman de quelques pages mais qui, je trouve, sait très bien retenir l'attention et l’intérêt. 

Rebecca et Adam sont deux amis qui se connaissent depuis des années. Les voilà qui dérapent et couchent ensemble,  mais Rebecca ne se sent pas prête à vivre une relation stable avec lui alors elle se voile la face et quand elle se retrouve à être témoin d'une fusillade, elle va découvrit une autre facette d'Adam mais aussi se rendre compte des sentiments qu'elle ressent pour lui. 

Rebecca est une jeune femme qui n'a plus aucune famille, et c'est une artiste peintre. Elle est intelligente, belle et drôle. Les seuls qui ont de l’importance pour elle sont Adam et le père de ce dernier, Tom. C'est une femme qui aime profiter de la vie et s'amuser. 
Adam est un homme jeune, beau, intelligent, et quand même un peu timide. Il a aussi un très fort caractère. En plus, alors que tout le monde pense qu'il est garde du corps, Rebecca va découvrir qu'il ne fait pas que ça... 

L'intrigue n'est pas seulement sur la romance, car en plus on retrouve une histoire en fond qui concerne des dealers, mais qui malheureusement n'a pas été approfondie. Ce que je regrette car j'aurais vraiment aimé en apprendre plus sur cette histoire. Ça a surtout servi de tremplin pour le rapprochement des deux personnages principaux mais, malheureusement, guère. plus. Mais pour la romance, c'était plutôt pas mal dans l'ensemble. 

L'auteur a une très bonne plume, elle est fluide et j'ai trouvé qu'elle donnait envie d'en lire davantage. Mais je trouve aussi dommage que l'auteur n'ait pas un peu plus approfondie son écrit, car ça aurait pu donner un très bon roman, qui je suis sûre aurait passionné beaucoup de monde. 

En conclusion, j'ai adoré cette nouvelle et je pense que ceux qui la liront en viendront à la même conclusion que moi, qui est que quelques pages en plus n'auraient pas été superflu... Alors sur ce, je vous souhaite une très bonne lecture.









In My Mailbox [159]

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.
Il a été repris par Lilie en France. Puis par Lire ou mourir, où sont maintenant regroupés tous les participants.

















Pour te faire craquer.

Valéry K. Baran
Pour te faire craquer
Harlequin (HQN) - 2016
Ebook
2€99


Les bonnes résolutions sont faites pour ne pas être tenues… « Non » ? Comment ça « non » ?! Charlie n’arrive pas à y croire ; c’est bien la première fois qu’un homme refuse de coucher avec elle ! Pourquoi Romain a-t-il repoussé ses avances ? Pourtant, elle aurait bien aimé se rapprocher de lui et passer quelques heures dans ses bras musclés et réconfortants. Car, depuis qu’elle est revenue dans la maison dont elle a hérité, la nostalgie menace de l’engloutir. Mais hors de question de se laisser gagner par la morosité ! Avec les travaux de la maison de son enfance, elle sera sur place pour un bon bout de temps ; cela devrait lui laisser le temps d’atteindre son nouvel objectif : faire craquer Romain…



Mon avis :

Autant j'ai adoré le roman de Valéry K. Baran que j'ai précédemment lu, autant j'ai eu plus de mal avec celui-ci, notamment à cause de l'héroïne principale...

Après la mort de son père et un temps de réflexion, Charlie plante tout pour revenir dans la maison de son enfance qu'elle a obtenue en héritage. Il y a beaucoup à faire pour la rénover mais, heureusement, elle peut compter sur Romain, une connaissance de son enfance dont elle a peu de souvenirs. Romain l'attire beaucoup et ne perds pas son temps à lui avouer, mais celui-ci reste complètement froid à ses avances et c'est bien la première fois que ça lui arrive...

La romance en elle-même est vraiment pas mal, assez touchante, même si elle aurait pu être plus travaillée pour être bien plus belle. Ce n'est qu'une nouvelle donc c'est forcément court mais, me mettant à la place de Romain quant à ses raisons de son abstinence sexuelle, la façon d'agir de Charlie m'a paru souvent déplacé et égoïste... Il manquait des petits éléments, ou de tact à Charlie, pour que l'histoire soit vraiment belle. Ce n'est que mon point de vue mais j'ai franchement eu du mal avec ce personnage...
J'ai aussi trouvé la fin trop rapide. Enfin, elle n'est pas venue trop rapidement, l'avancement de l'histoire est plausible et agréable dans l'ensemble mais le comportement de Charlie à la toute fin est trop précipitée surtout quand on sait comment elle était avant de rencontrer Romain... Je ne m'attendais à rien de particulier pour la fin mais sa dernière demande envers lui était de trop à mon goût...

Charlie est quelqu'un de très direct ; elle dit ce qu'elle pense dès qu'elle le pense, elle est très transparente. Ce n'est pas toujours un défaut mais dans ce cas de figure, je n'ai pas particulièrement apprécié sa façon d'être. À la place de Romain, elle m'aurait repoussée plus qu'autre chose...
Romain, par contre, est un personnage que j'ai adoré suivre. Il est très énigmatique au début, on ne sait pas tout de suite pourquoi il ne veut plus de sexe dans sa vie et lorsque l'on comprend pourquoi, même si ce n'est pas grand chose en soi, c'est très touchant et ça le rend très appréciable.

Une romance plutôt agréable à découvrir dans l'ensemble même si ce n'est pas toujours très équilibré et si Charlie m'a été insupportable à bien des moments... Romain contrebalance un peu et ce n'est pas négligeable. Toutefois, ça se lit vite et ça reste sympa à lire.


















26 août 2016

Hard Ink, tome 1 : De plus en plus mâle







Hard Ink, tome 1 :
De plus en plus mâle
29 avril 2016
475 pages
Milady Romance



Acheter ce livre sur Amazon







Après avoir quitté l’armée, Nicholas Rixey est devenu co-gérant du salon de tatouage avec son frère. Un jour, la porte du salon s’ouvre sur Becca Merritt, une jeune femme belle et sexy, qui vient lui demander de l’aide. Celle-ci s’avère être la fille de son ancien commandant. Sa loyauté, mais aussi son attirance pour elle, lui interdit de refuser. Or le danger qui guette Becca se révèle être beaucoup plus grand que ce qu’elle avait pensé, et seul Nick est à même de pouvoir la protéger. Et elle-même est la seule à pouvoir le guérir de ses maux invisibles. Encore faut-il qu’ils le désirent…




Mon avis :


Voici encore un livre de terminé, mais celui-ci me laisse sur ma faim car lorsque je suis arrivée à la dernière page, je n'avais qu'une seule envie, c'était de connaître la suite. Ce qui veut dire que c'est un bon livre pour moi car il est rare de trouver un roman avec lequel on ne se rend pas compte des pages qui défilent. 

Alors que Becca est à la recherche de son frère, elle se voit arriver dans un salon de tatouages. Mais dans ce salon, elle va enfin trouver l'aide qu'elle recherche. Becca y trouve également l'amour... Et tout ça grâce à Nicholas Rixey, qui n'est autre que l'un des hommes ayant fait l'armée sous les ordres du père de Becca.

Becca Merritt est une jeune femme sensible, intelligente et qui aime aider son prochain. Elle travaille comme infirmière. Becca n'a plus qu'un frère, car son autre frère est décédé à cause de la drogue. Elle veille sur son frère depuis que leur père est mort alors qu'il était en mission.
Nicholas Rixey était un homme de terrain jusqu'à une mission qui a mal tourné car lors de celle-ci, il a failli perdre la vie comme certains de ses compagnons. Après tout ça, Nicholas s'est mis à travailler avec son petit frère dans le salon de tatouages. Mais Nicholas n'a pas réussi pour autant à garder contact avec ses frères d'armes qui ont subi la même chose que lui...

L' intrigue de ce livre n'est pas seulement basée sur la romance, car on retrouve en plus une enquête sur la disparition du frère de Becca. Une enquête qui va apporter d'autrse questions notamment sur la mission qui a été un véritable échec et qui a bien failli coûter la vie à toute l'unité de Nicholas.

L'auteur a vraiment une plume qui m'a plu : elle est fluide, addictive et j'en passe. J'ai beaucoup apprécié ses personnages, on en vient à avoir envie de les connaître, tellement l'auteur a bien su les créer et il en va de même pour les personnages secondaires.

En conclusion, je n'ai qu'une chose à vous dire : ne perdez pas votre temps à chercher un livre, prenez celui-ci, et je pense très sincèrement que, comme moi, vous allez l'adorer. Sur ce, je vous souhaite à tous une très bonne lecture.











25 août 2016

Sword Art Online - Tome 2 & 3.

Reki Kawahara - Abec
Sword Art Online : Fairy Dance (Tome 2)
Ofelbe - 2015
447 pages
19€90






« Bienvenue dans ALfheim Online »
Kazuto Kirigaya, plus connu sous le pseudonyme de Kirito, revient sain et sauf de sa quête de la forteresse d’Aincrad, alors qu’Asuna « l’Éclair Fulgurant », la fille dont il est tombé éperdument amoureux à l’intérieur de SAO ne se réveille malheureusement pas de son long coma...
Kazuto se rend à l’hôpital autant qu’il le peut pour veiller sur elle, soutenu par sa soeur Suguha. C’est lors d’une de ces visites que Kazuto apprend de la bouche même de Nobuyuki Sugô, un ingénieur-programmeur, que ce dernier est sur le point de se marier avec Asuna sans attendre son réveil.
Au même moment, Agil, un ancien compagnon de lutte de Kazuto, lui signale qu’un avatar ressemblant étrangement à Asuna, serait retenu prisonnier dans un nouveau VRMMO qui fait fureur : « ALfheim Online » !





Mon avis :

Deux mois se sont écoulés depuis que Kazuto a terminé SAO et s'est réveillé de son coma. Asuna n'est toute fois pas encore revenue, comme beaucoup d'autres joueurs, comme il était convenu. Kazuto va la voir à l'hôpital aussi souvent que possible, veiller sur elle jusqu'à ce qu'elle se réveille enfin. Mais un jour, Sugô, ingénieur-programmeur qui est à l'origine d'un nouveau jeu vidéo en réseau, se vante auprès de Kazuto du futur mariage qu'il prépare pour lui-même et Asuna, qui aura lieu alors que celle-ci sera toujours endormie...
Peu de temps après cette annonce choc, Kazuto reçoit un mail d'Agil qui lui envoie une photo d'un nouveau jeu vidéo, où l'on peut apercevoir une jeune fille ressemblant fortement à Asuna...
Résolu à tirer ça au clair, Kazuto se connecte, toujours avec le pseudo Kirito, au nouveau jeu : ALfheim Online.

Dans l'anime, cette partie me bloquait un peu à cause de l'univers "fées et magie". J'appréciais mais il y avait trop de fées à mon goût... Je dois dire qu'ici on est justement dosé de ce côté-là et c'est tant mieux ! En effet, on ressent beaucoup moins l'univers des fées, seulement lors des moments importants, comme pendant les combats avec la magie et les particularités spécifiques aux différentes races, et on ressent un peu plus l'action et la gravité des événements. Ce qui donne un plus grand intérêt à l'intrigue !
Tout comme dans SAO, on passe beaucoup plus de temps à suivre les personnages dans le jeu que dans la vie réelle mais l'intrigue principale reste la même. Ainsi, on se retrouve immergé nous aussi dans ALO, aux côtés des personnages, et on découvre tout en même temps que Kazuto/Kirito. Sa quête pour retrouver Asuna étant longue et fastidieuse, l'intrigue réserve de nombreux rebondissements qui lui mettront des bâtons dans les roues. On est captivé à chaque fois parce tout ce que l'on découvre. Son avancée dans le jeu dépend tellement des autres joueurs et de ses propres capacités que tout est imprévisible.
Toutefois, on rencontre quelques facilités, surtout à la fin. Les personnages trouvent parfois des réponses à leurs questions assez aléatoirement et sans pour autant se tromper mais ça ne gâche en rien au plaisir que l'on prend à faire parti de cet univers. Par contre, en ce qui concerne l'intrigue, la simplicité n'est pas forcément là car elle cache des choses bien plus profondes qu'une simple libération d'un personnage...

Kazuto/Kirito est un personnage très attachant. On le découvre beaucoup plus grâce à ses immersions dans le jeu mais comme il reste fidèle à sa propre personnalité dans la vie réelle, ça ne pose aucun problème, on n'a pas la surprise de le découvrir différemment quand il se déconnecte. C'est quelqu'un qui ne sait pas faire semblant. Honnête, loyal et réfléchi, il n'hésite pas à se lancer dans l'aventure et prendre des risques pour ceux qu'il aime, tout en échafaudant des plans et cherchant sans cesse des solutions pour sa quête principale. Il ne se laisse jamais abattre.
Dès son arrivée dans ALO, Kirito rencontre Leafa. C'est elle qui lui apprend les bases de ce jeu et elle va être d'une grande aide tout au long car, s'étant attaché à lui, elle décide de l'aider à parvenir au bout de sa quête même si elle ne sait pas tout de suite de quoi il s'agit...
Yui est également de la partie. C'est le côté un peu niais de l'histoire mais c'est toujours bienvenu quand on voit à quel point celle-ci est sombre... Yui apporte des petits moments de douceur et aussi une précieuse aide.

Un deuxième tome qui est à la hauteur de SAO, avec beaucoup de rebondissements et d'action, et très très peu de longueurs.
L'univers est suffisamment riche et développé pour nous permettre de tout comprendre et de tout visualiser comme si l'on se retrouvait aux côtés des personnages dès que l'on commence la lecture. C'est complètement prenant et addictif !













Reki Kawahara - Abec
Sword Art Online : Phantom Bullet (Tome 3)
Ofelbe - 2016
491 pages
19€90


Acheter ce livre sur Amazon



« Bande de fous… Rappelez-vous ce nom et craignez-le… Le nom de mon arme et le mien… Death Gun ! »
Un an après son retour dans la réalité, Kazuto Kirigaya, connu sous le pseudonyme de « Kirito, l’épéiste noir », se voit confier une mission dans le nouveau VRMMO à la mode, Gun Gale Online, pour enquêter sur la mort réelle de joueurs tués virtuellement à l’intérieur du jeu. Il y rencontre Shinon, une mystérieuse jeune fille déterminée à remporter le fameux tournoi Bullet of Bullets, battle royale qui déterminera le meilleur joueur de GGO. S’amorce alors pour Kirito, équipé d’un sabre laser, et Shinon la snipeuse, une chasse à l’homme mortelle dans ce monde où les revolvers ont remplacé les épées.


Mon avis :

J'ai adoré ce troisième tome même si ce ne sera pas mon préféré. Pas de gros bémols à souligner, l'univers est toujours aussi addictif, bien que très différent de ce que l'on a découvert jusque-là.

Kirito est marqué à jamais par son passé de gamer et se voit déjà presque contraint de reprendre des risques dans un jeu vidéo... En effet, un nouveau jeu fait beaucoup parler de lui à cause d'un joueur fraichement débarqué qui terrifie les autres : Death Gun. Il se veut menaçant et n'a aucun mal à y parvenir car depuis son arrivée dans le jeu, plusieurs morts mystérieuses et inquiétantes se déroulent dans la vie réelle.
Kirito ayant fait sa réputation sans bien le vouloir, un représentant du ministère lui demande d'enquêter dans Gun Gale Online afin de comprendre ce qu'il se passe réellement. Kirito n'a pas tellement envie de prendre de gros risques, encore une fois, qui pourraient lui en faire radicalement payer le prix, mais la curiosité l'emporte...

On retrouve donc un univers bien différent cette fois. Pas de magie, pas de fées, mais des combats avec des armes à feu. Kirito n'est plus du tout dans son élément et on le ressent très vite ! Il fait rapidement la connaissance d'une joueuse, Sinon, qui va lui apprendre tout ce qu'il faut savoir sur cet univers. Les compétences et l'expérience antérieures de Kirito l'aideront d'ailleurs beaucoup pour certaines choses mais pas pour tout, ce nouvel environnement restant une grande première pour lui.
Mais il n'est pas question seulement de Gun Gale Online, on voit beaucoup les personnages en dehors du jeu, que ce soit Kirito ou Sinon, et on les découvre bien plus intimement que dans le jeu.
J'ai trouvé le début bien long par contre... Important, certes, pour mieux connaître les personnages, mais l'intrigue est relativement lente à se mettre en place. Toutefois, celle-ci est très prenante lorsqu'elle démarre vraiment et ce n'est finalement que du plaisir ! On a envie de savoir comment ce procédé est possible car les professionnels n'ont aucune réponse plausible et on a bien sûr envie de savoir qui est derrière tout ça ! On va donc de surprises en découvertes sans finalement se lasser une seconde. La longueur du début du roman est bien vite pardonnée et oubliée !

Comme je le disais, on découvre un peu plus en profondeur Kirito dans ce troisième tome, aussi bien dans la réalité que dans le jeu. De plus, on le voit s'adapter et évoluer dans un univers qui lui est totalement inconnu, ce qui change des autres tomes et donne un tout autre intérêt à l'histoire globale. C'est un personnage toujours aussi intéressant à suivre et à connaître !
J'ai adoré découvrir Sinon. L'auteur a superbement approfondi ce personnage. On comprend ses motivations, ses peurs, son rythme de vie, ses buts... On s'attache très vite à elle tant elle dégage de sentiments, elle est très touchante.

Un troisième tome à la hauteur des attentes que l'on peut avoir de cette saga, qui m'aura juste un peu refroidie à cause des longueurs du départ. Toutefois, ces longueurs finissent par être oubliées et le côté addictif propre à l'univers de Reki Kawahara revient relativement vite. Il me tarde de découvrir ce que nous réserve la suite !














Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...