Onglets

Dernières chroniques

DERNIÈRES CHRONIQUES ROMANS

Dernières chroniques mangas / BD

DERNIÈRES CHRONIQUES MANGAS / BD

Dernières chroniques enfants

DERNIÈRES CHRONIQUES ENFANTS

20 mai 2017

Elle vivait dans nos yeux.

Sophie Blitman
Elle vivait dans nos yeux
129 pages
12€



Ils sont amis et croient se connaître. A l’aube de la trentaine, ils se sont installés dans un quotidien tranquille qu’ils n’auraient jamais imaginé voir basculer si brutalement. Mais il est des secrets dont la révélation bouleverse une vie. Aveuglement, perte de repères ou résistance : comment vont-ils réagir, tiraillés entre l’envie de savoir et la peur de ce qu’ils pourraient découvrir ? « Elle vivait dans nos yeux » plonge dans l’intimité d’hommes et de femmes en proie au doute et à la désillusion. Un roman psychologique, sinueux et captivant.
Ce roman est assez particulier à chroniquer pour moi. Je lis des romans psychologiques, mais très peu malgré tous ceux qui m'intéressent ! Je ne suis donc pas habituer à les chroniquer mais je vais tenter car, même s'il ne m'a pas convaincu à cent pour cent, c'est un roman bien écrit qui mérite d'être connu.
Comme chaque année à la même période depuis très longtemps, fin août, un rituel s'installe : des amis se retrouvent pendant une soirée, histoire de se trouver tous ensemble et partager leurs souvenirs des vacances passées. Mais après la fête, lorsque tout le monde rentre chez soi, un drame arrive. Chaque personnage voit cette tragédie différemment...

Ce roman psychologique est vraiment bien amené. Il faut aimer ce genre car là, on est vraiment dedans ! On suit cinq personnages principalement et j'avoue que c'est un peu trop pour moi pour ce genre de roman, j'ai été parfois perdue, ne me souvenant plus de qui était qui mais leurs réactions face à ce drame sont tellement différentes pour chacun que j'étais sans cesse curieuse de découvrir la suite malgré tout.
La psychologie des personnages est clairement maîtrisée. Ils monopolisent tous un chapitre entier à plusieurs reprises, ce qui nous permet de mieux les connaître, à travers la façon dont ils font leur deuil, à travers leurs souvenirs et leurs façons de voir les choses. Finalement, il s'agit d'un roman où l'on retrouve toutes les façons de faire son deuil, tout ce que l'on peut ressentir après avoir perdu quelqu'un de proche.

J'ai d'abord eu du mal à accrocher à cause des nombreux personnages et de la façon dont le récit est construit. En effet, il y a peu de dialogues, donc beaucoup de descriptions et je n'y suis pas habituée. Mais après le drame, les chapitres sont plus courts, les personnages paraissent bien plus vivants, comme s'ils se réveillaient enfin dans leur propre vie. C'est difficile à expliquer, l'auteure le fait bien mieux que moi ! J'ai beaucoup aimé sa façon de décrire les choses, elle tombe tellement juste à chaque fois. La fin m'a parue un peu brutale par contre. Quand j'ai tourné la dernière page, eh bien je ne m'attendais pas à ce que ce soit la dernière justement. J'ai eu une impression de manque mais j'ai aimé toute cette psychologie très bien mise en avant et ça n'a donc pas suffit à me décevoir.

Dans l'ensemble, c'est donc un très bon premier roman. On ne peut pas s'empêcher de vouloir en découvrir davantage parce que tous les personnages sont différents et on a sans cesse envie de savoir jusqu'où vont leurs sentiments vis à vis de ce drame. À découvrir si l'on n'a pas peur des descriptions favorisant les dialogues car le côté psychologique en vaut clairement la peine, l'auteure ayant du talent pour poser les bons mots aux bons moments !















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...