Onglets

Dernières chroniques

DERNIÈRES CHRONIQUES ROMANS

Dernières chroniques mangas / BD

DERNIÈRES CHRONIQUES MANGAS / BD

Dernières chroniques enfants

DERNIÈRES CHRONIQUES ENFANTS

5 févr. 2013

On est l'autre de quelqu'un.

Fatou
On est l'autre de quelqu'un
Persée - 2010
72 pages
10€


Je n'ai peur de rien, pas de l'orage, pas du sang, ni même de mourir. Ma seule crainte est de devoir grandir. Manger, c'est grandir, et moi je n'ai pas envie de devenir une femme. Me priver de nourriture, c'est refuser de devenir quelqu'un. On m'a toujours dit d'être sympa avec les autres, mais a-t-on vraiment voulu voir ma souffrance à moi ? M'a-t-on réellement vu exister ? S'est-on posé des questions sur mon comportement ? Il est un peu tard pour regretter. Me voilà prise au piège d'un engrenage impossible.
Même si moi, je n'ai pas eu le mérite d'avoir mon bac, j'aurais au moins eu la chance et l'opportunité d'avoir été publiée.
Pourquoi n'as-tu jamais rien voulu voir ?
Quand je serai publiée, tu auras ta place dans mon livre, je tiens toujours mes promesses.


Mon avis :

Ce court témoignage n'en est pas moins poignant et touchant. Comme le résumé le laisse prédire, il est question de troubles alimentaires. Je ne connais pas beaucoup de choses sur ce genre de maladie mais ça reste un sujet sensible et difficile, et l'auteur nous le fait bien comprendre.

Fatou est anorexique boulimique. Dans ce témoignage, elle nous raconte ce qu'elle vit au quotidien. La douleur morale et physique que lui cause la maladie, le dégoût d'elle-même face à ses crises, la douleur d'être incomprise... Elle raconte toute la place que la maladie a prise dans sa vie.

L'auteur nous raconte donc cette "période" difficile, à quel point la nourriture était devenue importante. Elle y pensait constamment, jours et nuits, jusqu'à ce que la crise arrive et la dégoûte. Elle pouvait passer des jours sans rien manger ou presque, et aussi bien manger tout ce qu'elle trouvait à sa portée, sans pouvoir s'arrêter... Même si ce n'est pas aussi simple... Ses mots crus, directs, nous montrent bien à quel point elle a souffert à chaque seconde ! De plus, l'incompréhension de certaines personnes de son entourage ne l'aidait pas... On se rend vite compte que ce n'est pas rien...

Malgré tout, elle n'oublie pas de citer toutes les personnes qui l'ont aidé, soutenu, qui ont été là à chaque instant et qui ne la jugeait pas. Elles ont autant de place que la maladie dans ce témoignage. Il y a autant de positif que de négatif et c'est ce qui m'a plu au fond. Elle a su nous raconter avec son cœur les mauvais instants, sans pour autant oublier les bons.

Un témoignage sincère, franc, qui nous plonge au cœur même de la maladie avec beaucoup d'émotions. Je ne dirai pas que c'est un plaisir de lire ce genre d'histoire mais ça fait du bien quelque fois de regarder autour de soi et d'essayer de comprendre ce que l'on ne vit pas...







8. Un bijou - 4/170


1 commentaire:

  1. Le fait qu'il soit bien équilibré entre le positif et le négatif me tente, si je le vois passer, je n'hésiterai pas!

    RépondreSupprimer

Votre avis ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...