Onglets

Dernières chroniques

DERNIÈRES CHRONIQUES ROMANS

Dernières chroniques mangas / BD

DERNIÈRES CHRONIQUES MANGAS / BD

Dernières chroniques enfants

DERNIÈRES CHRONIQUES ENFANTS

14 déc. 2017

Un raccourci dans le temps.

Madeleine L'Engle
Un raccourci dans le temps
Hachette - 2017
300 pages
15€90



Meg Murry ne dort pas cette nuit. Dehors, la tempête fait rage et son père est parti depuis si longtemps... Charles Wallace, son petit frère, est dans la cuisine. Il attend Meg. Il sait qu'elle va descendre. Et qu'une fabuleuse vieille dame, Mrs. Quiproquo, va frapper à la porte et les emmener à la recherche de leur père, dans la cinquième dimension.


Je n'avais pas lu le résumé avant de commencer ce roman mais j'en avais tellement entendu parler avant sa sortie... L'impatience de certains aura eu raison de ma curiosité. Et je sais que les livres jeunesse de chez Hachette se lisent vite donc j'y suis allée vraiment confiante, en me disant qu'au pire des cas, je n'aurai pas perdu beaucoup de temps à le lire. Je ne suis pas déçue de ce côté-là, il se lit réellement vite, mais pour ce qui est de l'histoire, c'est tout autre chose...

Meg est une jeune fille vivant avec ses frères et sa mère, depuis que leur père est parti, arrêtant de donner des nouvelles du jour au lendemain. Parmi ses frères, il y a Charles Wallace, très jeune mais déjà très intelligent. Sa façon de parler dépasse largement celle de ses camarades du même âge et il a même la particularité de ressentir ce que ressentent sa sœur et sa mère. C'est ainsi qu'une nuit, il se trouve à la cuisine, ayant préparé du lait pour le chocolat nocturne de Meg et leur mère ; il savait qu'elles allaient descendre à la cuisine. C'est aussi cette nuit qu'ils firent la connaissance de Mrs. Quiproquo et qu'ils partirent à la recherche de leur père dans la cinquième dimension...

Tout d'abord, après avoir terminé ma lecture, je ne savais pas du tout quoi en penser. J'avais passé de bons moments, surtout au début, mais d'autres choses m'ont gênée, beaucoup, Meg notamment et, finalement, je ne suis pas plus conquise que cela.
La première moitié du livre est plutôt intéressante. Les personnages sont plaisants à découvrir, il y a plein de questions qui se bousculent dans notre tête et on vit leur voyage dans l'espace temps avec eux, vraiment à leur côté, comme si on y était. Ce qu'ils découvrent sur Camazotz est saisissant, voire même fascinant. Les gens y vivent de telle façon qu'on est captivé par l'histoire et, le problème, c'est que j'aurais vraiment aimé en découvrir davantage sur cet endroit. On sait pourquoi tout est si spécial mais le raccourci n'est pas que dans le titre, ça arrive régulièrement, où l'on en sait suffisamment pour suivre l'intrigue mais très peu finalement pour savourer pleinement. C'est vraiment dommage. Malgré tout, le reste m'intriguait et je ne me suis pas arrêtée à ce détail. Ce qui m'a, par la suite, beaucoup dérangée, c'est le caractère de Meg... On voit vite son impatience dès le début mais c'est pesant dans la seconde moitié du roman, elle en devient complètement imbuvable tellement elle fait de colères ! Et les autres qui ne la remettent pas à sa place... Je suis bien d'accord qu'elle souffre de la perte de son père, du moins de son absence, qu'elle en a marre de risquer sa vie, puis elle est jeune, mais quand même. Je ne voyais plus que ça finalement parce que ça dure très longtemps, elle n'évolue pas dans le bon sens...
En ce qui concerne la fin, elle est assez rapide, un peu trop facile à mon goût. Enfin, beaucoup de choses sont très faciles depuis le départ et, même si c'est un roman jeunesse (quoiqu'à la base, il était totalement inclassable et est devenu accessible à la jeunesse en ayant été retravaillé), un peu plus de perplexité n'aurait pas été de trop. Pas dans les termes, mais plutôt dans la résolution des problèmes.
Malgré tout, c'est un roman qui se lit très rapidement et on n'a pas tellement le temps de s'ennuyer.

Les personnages ne donnent pas une forte impression sur le long terme. Si au début ils sont plaisants et même intéressants à découvrir, c'est un peu moins le cas par la suite, sans parler de Meg, évidemment... Charles Wallace est très jeune, il doit avoir 5 ans si je ne me trompe pas, et sa façon de s'exprimer est totalement abusée. Certes, on sait dès le départ qu'il est spécial mais quand même... D'ailleurs, on ne sait pas tellement pourquoi certains personnages sont spéciaux. J'attendais pourtant cette explication et, soit je suis complètement passée à côté, soit elle n'a jamais été mentionnée.
Je n'ai pas grand chose à reprocher à Calvin si ce n'est l'ampleur que prend sa relation avec Meg. Ils se connaissent à peine et d'une minute à l'autre ils deviennent très proches. Ça passe encore, c'est un roman jeunesse, mais ça m'a fait tiquer.
Les personnages qui m'ont le plus intéressée sont des personnages clés de l'histoire : Mrs. Quiproquo, Mrs. Qui et Mrs. Quidam. On le distingue très facilement de par le façon de parler et elles ajoutent régulièrement une petite part de mystère à l'intrigue. J'ai adoré les découvrir.

Pour conclure, ce n'était pas une lecture très marquante mais, malgré tout, je n'ai pas eu cette sensation d'avoir perdu mon temps, parce que ce roman se lit facilement et rapidement. Et parce qu'on a tout de même toujours quelque chose à se mettre sous la dent. Là où ça coince le plus, c'est le caractère de Meg qui empire au fil de la lecture, et les raccourcis empruntés pour résoudre les problèmes. Je suis surtout déçue sur ces derniers points. Toutefois, je suis curieuse de découvrir le film maintenant !














1 commentaire:

Votre avis ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...