Onglets

Dernières chroniques

DERNIÈRES CHRONIQUES ROMANS

Dernières chroniques mangas / BD

DERNIÈRES CHRONIQUES MANGAS / BD

Dernières chroniques enfants

DERNIÈRES CHRONIQUES ENFANTS

19 nov. 2017

BOYS DON'T CRY

BOYS DON'T CRY

MALORIE BLACKMAN
BOYS DON'T CRY
Milan, 19 octobre 2011
320 pages, 13€90



Dante attend les résultats de ses examens. Le courrier qui lui ouvrira les portes de l'université. De sa future vie.
Celle dont il a toujours rêvé.
Mais quand on sonne enfin à la porte, ce n'est pas le facteur, c'est Mélanie. Son ex-copine, dont il n'a plus entendu parler depuis des mois. Avec un bébé. Le sien.
Le leur.
Être père à 17 ans ? Il y a de quoi pleurer.
Mais les garçons ne pleurent jamais...




Me voilà bien embêtée... Je m'explique : j'ai découvert ce livre vraiment par hasard et j'ai adoré la couverture et le résumé mais je n'ai pas accroché à la lecture du livre. Sauf que je voulais savoir ce qu'il se passait donc j'ai insisté et du coup je n'aime pas à peu près la moitié du livre et j'adore l'autre moitié qui a une fin touchante.

Au début, j'ai trouvé la construction du livre étonnante. Un chapitre sur deux est sur Dante, 17 ans, en attente des résultats de ses examens donc en plein stress. Les autres chapitres sont sur Adam, frère de Dante, 15 ans, qui profite de ses vacances. Ces chapitres deviennent de plus en plus courts et sans réels rapports avec l'histoire. J'ai même pensé que c’était pour amener une suite sur Adam et que le peu qu'on y lisait avait une importance pour la suite. Oui les chapitres sur Adam sont au final important car il a un mal être en lui que sa propre famille ne perçoit pas de suite mais cela a un lien direct avec la vie de Dante qu'on va découvrir à la fin.
Ce roman mélange donc l'histoire d'Adam et de Dante.
Dante qui, au lieu de recevoir la lettre de ses résultats, se retrouve face à Mélanie, avec qui il a eu une courte relation avant qu'elle disparaisse, qui lui laisse un bébé, Emma, qui est soit disant sa fille, avant de disparaître à nouveau pour un temps indéfini. Là c'est la peur panique et le déni qui l'emportent. C'est juste pas possible, il ne peut pas être père. Dante refuse catégoriquement mais au retour de son père, Tyler, il est bien obligé d'expliquer d'où sort ce bébé. Adam saute de joie, il est tonton et très heureux, et Tyler le met devant le fait accompli : Emma est là et il faut assurer, pas le choix.
De son coté, Dante doute des dires de Mélanie et fait des recherches pour savoir comment faire un test de paternité, envisage même l'adoption, voir l'abandon de sa fille pour pouvoir continuer son avenir qu'il a déjà tout tracé. Mais au fur et à mesure d’être devant des choix concernant Emma, il se prend d'affection pour elle. À partir de là, il décide qu'il est bien son père, peu importe ce qu'en disent les résultats du test de paternité. Cette décision remet tout son avenir en cause mais il est plus ou moins soutenu par sa famille même s'ils ne sont pas proches.
Par contre, certains événements vont lui démontrer qu'il est un jeune adulte avec des responsabilités et non plus un futur étudiant insouciant en fac. Le parcours est long et compliqué pour qu'il en prenne conscience mais il n'est pas sans conséquences pour toute cette famille vivant ensemble mais dissolue.

Comme je le disais au début, le titre, la couverture et le résumé m'ont de suite attirée mais y a vraiment fallu que j'insiste pour le lire jusqu'à la fin. Ce livre ne me laissera pas un grand souvenir mais je le conseillerais quand même pour trois raisons distinctes : pour la fin de l'histoire où il y a une morale qui pourrait passer inaperçue, pour le fait que ce soit une version masculine : l'histoire d'un jeune homme qui se retrouve père célibataire à l'aube de ses 18 ans et pour la syntaxe de l'auteure, qui est très bien et qui fait que malgré que je n'ai pas vraiment accroché à l'histoire c'est quand même facile à lire et c'est un plaisir.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...