Onglets

Dernières chroniques

DERNIÈRES CHRONIQUES ROMANS

Dernières chroniques mangas / BD

DERNIÈRES CHRONIQUES MANGAS / BD

Dernières chroniques enfants

DERNIÈRES CHRONIQUES ENFANTS

24 sept. 2017

Ne m'appelez pas Blanche-Neige !

Gally Lauteur
Ne m'appelez pas Blanche-Neige
Hachette - 2017
342 pages
16€90



Qui a dit que la vie était un conte de fées ? Lorsqu’on est trahie par sa meilleure amie, difficile d’y croire. Sous le choc, Blanche, 18 ans, préfère s’enfuir dans la nuit parisienne, entraînée par de mystérieux fêtards rencontrés sur le réseau social le plus populaire du moment. Si la magie devient virale, une princesse peut-elle s’en sortir avec pour seules armes : sa répartie et son téléphone ? Oserez-vous croquer cette pomme d’amour et découvrir le cœur des princes de votre entourage ?
 
J'avais hâte de lire ce roman, malgré le fait que j'accroche toujours difficilement avec les réécritures de contes (je m'obstine pourtant, ça me rend toujours très curieuse), parce qu'en survolant quelques passages, ça donnait furieusement envie ! Si, au début, ça passait à peu près, la suite n'a rien arrangé. C'est une grosse déception...

Après la trahison de sa meilleure amie, qu'elle a retrouvée dans les bras de son père, Blanche s'enfuit dans la nuit... Elle fait alors la rencontre de deux fêtards peu fréquentables mais qui semblent s'intéresser à elle... Par la suite, grâce au réseau social Pomme d'Amour, elle rencontre d'autres personnes qui deviennent ses amis. C'est ainsi qu'elle tentera de se reconstruire après la trahison de sa plus proche amie, entre autres trahisons...

Autant être honnête dès le départ : je n'ai pas du tout compris où l'auteur voulait en venir avec cette histoire. Certes, la réécriture est assez fidèle dans le sens où Blanche dit oui à tout et est assez soumise (personnellement, je n'ai jamais trouvé Blanche-Neige très indépendante ni très intéressante... et Blanche est pareille...), et le concept des sept nains ainsi que de la belle-mère et du roi est assez bien incorporé à l'histoire. Mais ce sera tout, et sans grand intérêt...
Ce qui m'a le plus ennuyée, outre le fait que l'intrigue en elle-même n'apporte rien d'intéressant à la lecture, c'est la facilité des choses, la pauvreté des dialogues et les personnages qui n'évoluent pas d'un pouce. Globalement.
 
Si on rentre plus en détails, ça donne des clichés du début à la fin : une héroïne qui se dit indépendante et forte parce que c'est comme ça qu'on les aime, en général, mais qui est complètement à l'opposé de ça et qui le démontre sans cesse, avec des personnages masculins assez machos, finissant par être mielleux mais de façon totalement niaise. Pour ne citer que ça.
Ensuite, tout est tellement facile... Blanche veut des amis ? C'est compréhensible, elle vient de tout perdre (c'est-à-dire son père, sa meilleure amie et son petit-ami). Alors, elle n'a qu'à faire un vœu et... voilà des amis ! Elle veut du travail ? Refaisons un vœu... De plus, elle n'a pas besoin de décider de quoi que ce soit, tout le monde le fait à sa place. Elle proteste bien de temps à autres mais on se rend vite compte que c'est surtout pour la forme...
J'ai été aussi pas mal déçue par les dialogues qui n'apportent encore une fois pas grand chose à l'histoire. Ils sont plats, dénués d'intérêt et ne font pas vraiment avancer l'histoire (sauf pour la fin, où l'on a droit à une belle révélation... un peu grosse à avaler mais ça reste une révélation). De plus, les réparties tombent à plat tellement elles ne volent pas bien haut, et j'ai trouvé ça franchement dommage. C'était même assez redondant, alors qu'il y avait pourtant de quoi faire entre Jay et Blanche.
 
Pour rester dans la redondance, il y a la trahison de la meilleure amie de Blanche qui revient sans cesse... Blanche reste bloquée dans le passé et en fait toute une montagne... Bien sûr qu'elle a le droit d'être en colère, de ne pas comprendre, d'être révoltée ou même écœurée mais pas de là à en faire trois tonnes, faut avancer à un moment donné... De plus, elle a beau tout ressasser, rien n'est jamais réglé. Ils sont tous adultes mais ne parlent jamais ou alors très peu (au mieux) du problème. Comment les choses pourraient s'arranger ? Ce qui la rend assez immature... Et cette habitude de toujours croire qu'elle sait ce que les autres penseront d'elle si elle parle de cette histoire... Elle en fait trop, beaucoup trop. Et ce n'est malheureusement pas la seule. Rob (Joyeux), fait exactement comme elle. Du coup, il fait toute une histoire de son mystérieux secret et, quand on le découvre, ce n'est finalement pas si incroyable que ça... Enfin, je pense qu'après avoir lu tout ça, on ne s'attend plus à rien et plus rien ne nous fait de l'effet, simplement.

Je dois dire tout de même que deux choses m'ont plu dans ce roman : la fluidité de l'écriture, parce que même si je me suis ennuyée et que je n'y trouvais pas d'intérêt, je l'ai lu en peu de temps et sans peine, ainsi que le "placement" des personnages. Pour la majorité, j'ai trouvé qu'ils étaient bien trouvé en rapport avec les personnages du conte d'origine, surtout en ce qui concerne Dormeur, Atchoum et Blanche principalement, mais les autres sont pas mal trouvés aussi. À part la sorcière...

Bref, je pense que je vais m'arrêter là parce que je pourrai en parler pendant longtemps, mais pas en positif malheureusement... Je n'ai simplement pas compris où l'auteur voulait nous mener ce qui est dommage vu la bonne idée de départ, et toutes les autres choses (la lourdeur de Blanche à ressasser sans cesse le passé, la facilité des événements, le creux des dialogues, le manque de caractère des personnages...) n'ont fait que renforcer mon avis au cours de ma lecture : décevant...





 - Découvrez également pourquoi Laety a été déçue...














2 commentaires:

  1. Et ben ! C'est la deuxième chronique négative que je lis cette semaine. Du coup, je vais passer mon chemin, hein. ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi tu ne perds absolument rien... :/

      Supprimer

Votre avis ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...