Onglets

Dernières chroniques

DERNIÈRES CHRONIQUES ROMANS

Dernières chroniques mangas / BD

DERNIÈRES CHRONIQUES MANGAS / BD

Dernières chroniques enfants

DERNIÈRES CHRONIQUES ENFANTS

28 mai 2017

Normal(e).

Lisa Williamson
Normal(e)
Hachette - 2017
350 pages
16€90



« La voilà, l’occasion pour moi de tout déballer.
Cinq petits mots : Je. Veux. Être. Une. Fille. Une phrase qui refuse de sortir. Qui me réduit au silence. Maman s’attend certainement à ce que je lui dise que je suis gay. Il y a sans doute des mois qu’elle se prépare à cette conversation. Sauf qu’elle et papa ont tout interprété de travers.
Je ne suis pas gay. Je suis juste une fille coincée dans un corps de mec. »


Je ne pensais pas que ce livre allait autant me plaire ! Je ne pensais pas que ça allait être un coup de cœur ! Et pourtant, il m'a beaucoup touchée. Enfin, ce sont surtout les personnages qui sont touchants, leur façon d'être, leurs façons de réagir, de voir la vie, de se chercher mais ça ne change pas que ce livre est un petit bijou. Le thème est assez rare pour attiser la curiosité et l'auteure a fait passer un très beau message de tolérance et d'acceptation de soi à travers son roman.

David sait depuis quelques années, si ce n'est depuis toujours, qu'il n'est pas né avec le bon sexe ; il sait toujours sentie fille plutôt que garçon. En pleine puberté, il prend ses mensurations chaque jour ; il constate chaque fois qu'il devient un homme, à son grand désespoir. Seuls ses deux meilleurs amis, Essie et Félix, sont au courant, n'ayant pas osé en parler à ses parents et redoutant la réaction de ses camarades étant donné qu'il se fait déjà harceler sans raison précise.
Mais l'arrivée de Leo va bouleverser son train-train quotidien, sa vie. Le mystérieux adolescent reste inaccessible pour la plupart, bien qu'il s'ouvre davantage, à sa façon, à mesure que le temps passe. Qui est Leo ? Pourquoi a-t-il été renvoyé du lycée de Cloverdale ?

Si je m'étais arrêtée à la couverture, je n'aurais sans doute pas ouvert ce livre. Mais le résumé me tentait beaucoup ; le thème est tellement peut utilisé que je n'ai finalement pas hésité. Et quel roman ! Avec des contextes simples (atypiques certes, mais simples dans la forme), l'auteure rend le tout très émouvant, très touchant, et on doit cela surtout aux personnages.
Nous suivons donc David, qui se sait être né dan le mauvais corps. Il a toujours préféré les jouets de filles aux jouets de garçons (bien que j'ai conscience que dit comme ça, ça pourrait être mal interprété mais ça vous donne une idée) et, quand il se sait seul, il n'hésite pas à enfiler des robes et mettre maquillage et perruque. Sans avoir honte de ce qu'il ressent, de ce qu'il aimerait être, il appréhende beaucoup la réaction de ses parents et encore plus celle de ses camarades. Il garde donc tout ça bien secret.
Puis, certains chapitres concernent Leo, qui est bien mystérieux, même pour les lecteurs. En effet, bien que je l'ai vu venir assez rapidement, l'auteure ne dévoile d'abord pas grand chose sur lui, restant vague volontairement dans sa manière de décrire ses faits et gestes. C'est son point de vue qui m'a le plus absorbée. David est complètement transparent dans le sens où il ne nous cache rien de ses pensées, alors que Leo reste sombre et mystérieux même lorsque l'on est dans sa tête.
La narration des deux personnages est à la première personne et, si au début j'ai été un peu troublée aux changements de personnages, je me suis vite rendue compte qu'ils ne s'exprimaient pas de la même façon, même lorsque ce ne sont que des pensées. La transition est donc rapide à prendre en main et on n'est pas déboussolé par le changement de narrateur.
Même si j'ai vu venir le secret de Leo assez rapidement, ça n'a rien gâché et je n'ai pas été déçue pour autant par la révélation. Pas de surprise mais pas de déception non plus tant les personnages sont attachants.

Plusieurs thèmes sont traitées, notamment le harcèlement scolaire. Enfin, je me dis, malheureusement, que c'était quelque chose d'obligatoire vu le thème principal du roman... L'auteure est tombée juste avec Harry en tant que persécuteur, principalement... Il y en a toujours pour faire autant de mal sans raison particulière, juste parce qu'on est différent (même si Harry s'en prend à David bien "gratuitement" puisqu'il ne sait rien de lui finalement) et ça rend l'histoire encore plus crédible.
David est touchant parce qu'on est constamment dans ses pensées, il est complètement transparent. Ainsi, on sait de quoi il a peur exactement, on sait ce qu'il ressent et on le découvre perdu, piégé dans ce corps de garçon dont il ne sait quoi faire. Pour autant, sa narration n'est pas lourde à lire, au contraire, il ne passe pas son temps à se plaindre et il a même beaucoup d'humour. Mais on sait tout le temps ce qu'il ressent et on comprend bien que la situation n'est pas facile pour lui.
Leo est tout son contraire et il m'a bien plus touchée. Peut-être parce qu'il est différent de David, peut-être parce qu'il est bien plus mystérieux, ou qu'il a une vie bien plus "dure", je ne sais pas, mais je me suis tout de suite accroché à ce personnage comme à une bouée de sauvetage. Je l'ai adoré dès les premiers chapitres le concernant. J'ai beaucoup aimé David mais, malgré tout, j'étais constamment impatiente de retrouver la petite vie pas si tranquille de Leo.
Leur relation, qui n'est autre qu'amicale, est superbe. Il y a un lien qui les attire depuis le début, sans qu'ils le voient ni le comprennent vraiment mais ce qu'il y a de sûr, c'est qu'ils étaient faits pour se rencontrer. Et cette union rend davantage cette histoire belle et prenante.

Un roman jeunesse à la thématique particulière qui sait toucher là où il faut. Les personnages sont authentiques, vivants, saisissants. À découvrir !











2 commentaires:

  1. Que des avis positifs jusqu'à maintenant... Du moins ceux que j'ai lu! Je pourrais facilement finir par me laisser tenter!

    RépondreSupprimer

Votre avis ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...