Onglets

Dernières chroniques

DERNIÈRES CHRONIQUES ROMANS

Dernières chroniques mangas / BD

DERNIÈRES CHRONIQUES MANGAS / BD

Dernières chroniques enfants

DERNIÈRES CHRONIQUES ENFANTS

12 janv. 2015

La symphonie des abysses - Tome 1 & 2.

Carina Rozenfeld
La symphonie des abysses (Tome 1)
Robert Laffont (R) - 2014
457 pages
17€90


Vous pensiez être au paradis ?
Un gigantesque atoll, des plages de sable fin, une eau turquoise...
Un mur infranchissable.

Il vous faudra d'abord vivre en enfer :
Article 1 : Tout contact physique, toute marque d'amour sont proscrits.
Article 2 : Il est interdit de chanter, d'écouter ou de faire de la musique.
Article 3 : Quiconque se livrera à ces activités illicites sera mis à mort.

Vous n'êtes personne.
Vous apprendrez à obéir.



Mon avis :

J'avais très envie de découvrir cette auteure et je pense que j'ai commencé par le bon roman ! Il est tout simplement génial, même si certaines choses ne m'ont pas plu.

L'histoire est divisée en deux parties. 
D'un côté, on découvre Abrielle, une jeune fille qui vient tout juste d'avoir seize ans, qui est enfin une femme et qui doit, désormais, se plier à toutes les lois. On découvre l'endroit où elle vit, les règles strictes qui permettent un certain contrôle sur tout le monde. Un gardien est là pour surveiller chaque habitant, des guides essaient au mieux de guider les uns et les autres pour qu'ils ne perdent pas la raison. Car, en effet, là où ils vivent, ils ne sont qu'entourés d'un mur gigantesque, impossible à franchir ni à détruire. Alors que tout le monde s'enlise dans la routine inévitable de leur quotidien, Abrielle sent au plus profond d'elle-même qu'elle est différente, qu'elle n'est pas loin de transgresser l'une des plus importantes de leurs lois...
Dans la seconde partie, Abrielle est mise de côté pour laisser place à Ca et Sa. Deux individus, ni hommes ni femmes, à la peau translucide ; au visage ainsi que le corps, indéfinis. Ca et Sa vivent dans une autre partie de l'atoll où il y a des règles très strictes également. La plus importante étant de ne jamais toucher ou embrasser quiconque, ces deux-là ne sont pas au bout de leur peine... Peu de temps avant leur cérémonie de l'Injection, où ils auraient dû annoncer à tout le monde s'ils voulaient être hommes ou femmes et subir les manipulations pour y parvenir, leurs chemins ont croisé celui d'Abrielle...

La première partie est intéressante parce que l'on fait l'apprentissage de tout l'univers où vit Abrielle. Pourquoi le monde est devenu ainsi, pourquoi tant de règles, mais on découvre également les habitudes de chacun ainsi que leur personnalité, pour les personnages les plus importants. Toutefois, j'ai remarqué beaucoup de répétitions de situations dans cette partie et j'ai vraiment eu du mal avec ça par moments. Des informations étaient répétées alors qu'il n'y avait pas besoin, soit parce qu'on ne pouvait que s'en rappeler, pour l'avoir lu deux pages avant, soit parce qu'il n'y avait rien d'important à retenir. Cela a simplement ajouté quelques longueurs inutiles à cette première partie.

La seconde partie est beaucoup plus intéressante quoiqu'un peu déroutante au début. On ne sait pas bien où l'on est dans l'histoire, si c'est dans le même village ou non. Et surtout, certains mots sont différents de notre langage, il faut un temps pour s'habituer... Néanmoins, quand les explications tombent, on comprend très bien et finalement, on ne peut qu'admirer l'idée ! C'est très original et cela donne encore plus d'intérêt à l'histoire ! Ca et Sa ont une histoire bien à eux et je l'ai trouvée tout de suite beaucoup plus saisissante que celle d'Abrielle (même si cette dernière est essentielle et souvent passionnante). Simplement, le secret de Ca et Sa est déjà plus lourd à porter (quoi que la punition est extrême autant pour Abrielle que pour Ca et Sa s'ils enfreignent la plus importante règle de leur village respectif...) mais a également plus de sens, selon moi. Ca et Sa sont simplement une hymne à l'amour à eux deux... Ils sont admirables et attendrissants et... juste magnifiques. Ils m'ont beaucoup touchée. Mis à part ça, l'univers dans lequel ils évoluent est assez différent d'Abrielle. En effet, tous ces villageois naissent Neutres et deviennent hommes ou femmes, selon leur choix, bien plus tard, lors du passage à l'âge adulte. Ils doivent dans le même temps choisir un métier dans lequel ils consacreront toute leur vie. On sent bien que cette vie est difficile mais elle est très intrigante.


- Peu importe ce que tu seras, je t'aimerai toujours. Ton enveloppe extérieure n'est que cela, une enveloppe. Ce qui te définit c'est ce qu'il y a là...


Que ce soit dans la première ou dans la seconde partie, on découvre toujours quelque chose de nouveau, on a toujours envie d'en savoir davantage, on s'attache facilement aux personnages... C'est un univers réellement bien décrit et maîtrisé. Les sentiments sont forts, toujours en profondeurs et ne laissent pas indifférents. Les mots sont justes et font passer beaucoup de messages importants. De plus, la plume de Carina Rozenfeld est vraiment très fluide, ce qui permet d'avancer rapidement même lors des longueurs. Un excellent premier tome qui donne très envie de découvrir le deuxième ; d'autres coutumes, d'autres personnages... mais surtout une fin qui risque d'être énorme si on se base sur la fin de ce premier tome !


- Et nous avons perdu le chemin de l'amour, du partage...
- De tout, Sa, de tout. Ce monde qui nous façonne... il est tellement étroit, tellement... entouré de barrières qui nous brident à chaque instant de notre vie.





http://www.laffont.fr/site/page_accueil_site_editions_robert_laffont_&1.html



http://www.mort-sure.com/t7453-2014challenge-n-5-et-le-monde-changea


Carina Rozenfeld
La symphonie des abysses (Tome 2)
Robert Laffont (R) - 2014
415 pages
17€90


Abrielle et ses compagnons croyaient s'être enfin affranchis du tyrannique Règlement Intérieur. Hélas, ils vont découvrir que les rêves qu'ils portent en eux ne pourront jamais s'exprimer dans l'enceinte du Mur. Mais leur rencontre avec Eyal, jeune homme assoiffé de vérité, va faire renaître l'espoir. Car un passage vers l'extérieur existe bel et bien. Pour y accéder, Abrielle et ses amis vont devoir vaincre les terribles gardiens qui le défendent farouchement...


Mon avis :

Le début m'a un peu perturbée. Je m'attendais à retrouver directement la suite du premier tome avec Abrielle, Cahill et Sand mais on fait d'abord la connaissance de Eyal, jeune métisse dans la ville de Portes. Une nouvelle ville que l'on découvre en profondeur, avec son propre Règlement Intérieur : les sombres d'un côté de la ville et les pâles de l'autre, n'ont pas le droit de se mélanger. Les métisses ne sont ni plus ni moins des domestiques au service des autres. Toute forme d'art est également interdite, comme dans les autres villes que l'on connaît déjà.

La description de Portes, de la vie que Ayel a là-bas, comporte quelques longueurs. Néanmoins, elles sont nécessaires pour mettre en place l'intrigue et pour comprendre dans quel genre de ville on se situe exactement.
Par la suite, Abrielle, Sand et Cahill font leur apparition, là où on les a laissés dans le premier tome : [SPOILER] dans les rues de Portes, poursuivis, complètement désorientés et l'un d'eux blessé [FIN SPOILER]. C'est à partir de ce moment que l'intrigue initial reprendre vraiment, même si tout ce qu'il s'est passé auparavant dans ce tome nous est utile pour comprendre la suite. Des longueurs certes, mais utiles donc et tout de même très intéressantes !

Ce deuxième tome apporte toutes les réponses à nos questions. On découvre l'origine de L'anneau, de toutes ces villes, de leur Règlement Intérieur qui n'ont pour seul point commun l'interdiction à l'art. J'attendais beaucoup de ces révélations et je n'en suis pas du tout déçue ! L'idée est excellente et originale, basée sur des valeurs et des opinions (bonnes ou mauvaises) réelles et profondes qui rendent cette intrigue totalement probable, et touchante d'une certaine façon. Tout a été exploité dans les moindres détails, au point que l'on se sent proche de chaque situation ou réaction, que l'on se sent concerné par l'origine de cet Anneau... Et le meilleur reste dans la façon de le dire, de faire passer le message ; l'auteure amène toutes ces valeurs et non valeurs d'une façon précise, juste, tout en détails et, malgré cet univers chaotique, d'une beauté singulière. L'auteure a simplement trouvé les mots justes pour cet univers, que ce soit pour les valeurs qu'il véhicule que pour l'intrigue et les sentiments des personnages.

On découvre de nouveaux personnages intéressants, leur but étant également de vivre libre.
Eyal et sa couleur de peau qui fait de lui un paria dans sa ville. Sa sœur Yael qui, bien que sombre et donc parfaitement intégrée, ne rêve que d'aventure et de découvertes sur leur Histoire. Leur père, maire du côté des sombres dans la ville de Portes, qui n'approuve pas forcément ce Règlement Intérieur m'a beaucoup touchée également...
Sans parler de Abrielle, Sand et Cahill qui sont toujours forts, solidaires et courageux malgré le doute qui s'insinue en eux pour toutes sortes de raison.
Tous ont la particularité d'être des parias de leur ville respective, de ne pas comprendre leur Règlement Intérieur, de ne pas le trouver juste et de ne pas vouloir le suivre à la lettre. Ils croient tous en quelque chose de fort : musique, amour, tolérance, respect, liberté...

Ce deuxième tome conclue donc parfaitement ce diptyque. Je doute que l'on puisse espérer mieux : les réponses sont là, données avec délicatesse, justesse et... beaucoup de suspense ! Les révélations sont étonnantes et cruelles de vérités tant ce monde reste proche du nôtre... C'est la première dystopie aussi proche de la réalité et aussi touchante que je découvre... Un très bel univers finalement, construit avec ce qui fait chacun de nous...





- Peut-être parce que j'ai toujours vécu en sachant que je ne suis le bienvenu nulle part. Je suis un mélangé, que je vive chez les sombres ou chez les pâles. Où que j'aille, ma différence me vaudra d'être un paria, un être qu'on doit cacher dans les étages des domestiques, qui n'a le droit ni lire ni d'écrire, qui doit se contenter d'une vie médiocre, sans espoir d'amélioration. Et si j'avais des enfants, un jour, ils hésiteraient de ma tare. Ai-je envie de leur infliger une existence pareille ? Pourquoi est-ce que notre monde doit être régi de la sorte, Yael ? Qui est-ce qui a décidé que la couleur de notre peau devait nous séparer de façon aussi certaine ?




 











http://frogzine.weebly.com/actualiteacutes/category/challenge-mystere6901f252d9



9 commentaires:

  1. Ta chronique donne envie de le lire :) Bisou

    RépondreSupprimer
  2. Tu me redonnes envie de le continuer merci! Je beuggé au début de la deuxième partie t la j'ai super envie de connaître la suite!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça devient de plus en plus intéressant à partir de la deuxième partie :) Quand tu auras toutes les infos, je pense que ça devrait aller mieux ;)

      Supprimer
  3. Une chronique tentatrice, une jolie couverture, un résumé qui donne envie... et voilà comment on ajoute un livre dans sa WL :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et je pense qu'il te plairait vraiment :)

      Supprimer
  4. J'ai beaucoup aimé cette Dystopie :)

    RépondreSupprimer
  5. Une saga qui est dans ma wishlist :-) Bien hâte de découvrir son auteure ainsi que sa saga !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te la conseille fortement <3 Autant l'auteure que la saga ^^

      Supprimer

Votre avis ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...