Onglets

Dernières chroniques

DERNIÈRES CHRONIQUES ROMANS

Dernières chroniques mangas / BD

DERNIÈRES CHRONIQUES MANGAS / BD

Dernières chroniques enfants

DERNIÈRES CHRONIQUES ENFANTS

6 févr. 2014

Les malheurs de Sophie.

La Comtesse de Ségur
Les malheurs de Sophie
Nathan - 1999
190 pages


Sophie n'est pas une petite fille comme les autres. Elle veut toujours bien faire mais ne provoque que des catastrophes... Faire autant de bêtises, c'est étourdissant ! Avec elle, les cheveux se hérissent, les écureuils périssent et les poissons rouges ne font pas long feu ! Débordante d'imagination, elle ne résiste à aucune tentation...




Mon avis :

Quand j'étais petite, j'aimais beaucoup les dessins animés des malheurs de Sophie, je n'ai raté aucun épisode, je connaissais donc l'histoire du livre. Mais c'est avec grand plaisir que j'ai retrouvé cette petite fille très attachante malgré toutes ses bêtises et ses malheurs. Je pense que Sophie me fera toujours quelque chose... C'est un classique jeunesse inoubliable !

Sophie a le don de faire toutes les bêtises possibles et inimaginables. Elle sait pourtant ce qu'elle ne doit pas faire mais elle ne peut pas s'en empêcher, c'est plus fort qu'elle. Son cousin, Paul, la suit dans toutes ses aventures même s'il sait toujours comment ça va finir. Elle apprend parfois de ses erreurs mais à quels prix ?

J'aime vraiment beaucoup Les malheurs de Sophie. Une petite fille qui n'écoute rien, qui n'en fait qu'à sa tête malgré les recommandations mais qui est très très attachante. On ne peut pas être indifférente face à elle car elle est comme toutes les petites filles finalement, avec peut-être un fort caractère. En faisant ses erreurs, elle apprend certaines choses importantes de la vie, comme le respect, la patience, l'honnêteté et j'en passe. Elle apprend aussi la mort... par ses propres expériences...
Je ne pouvais pas m'empêcher d'être triste pour elle quand elle était punie parce qu'on ressent bien la peine qu'elle pouvait avoir, ce qui arrivait très souvent, même si elle méritait tout ce qui lui arrivait. Sa mère est quand même assez juste et ne la punie pas plus que nécessaire car Sophie, dans ses bêtises, se punie souvent elle-même...

Sophie est orgueilleuse, capricieuse, coléreuse, trop curieuse et gourmande mais elle a ce petit côté de l'innocence qui fait craquer ! Elle a beau faire du mal aux autres, c'est toujours sans le vouloir vraiment et elle s'en veut à chaque fois. Elle est très gentille au fond. Elle a juste besoin de repères... et de grandir !
Paul est un petit garçon génial. Il est prêt à aimer et à protéger Sophie coûte que coûte même s'il a ses limites. Il n'aime pas la voir malheureuse et il est le seul à comprendre qu'elle ne fait pas exprès, qu'elle est simplement comme ça. Ils ont une grande complicité adorable pour de jeunes enfants.

Ce livre se lit trop vite. À peine refermé que j'en voulais encore et encore. On ne se lasse pas de Sophie et de ses aventures toutes plus folles les une que les autres. J'ai une préférence pour le chapitre "La boîte à ouvrage" dont le dessin animé m'avait déjà beaucoup marquée... Je trouve ce chapitre triste finalement, même si ce n'est qu'une boîte. Je crois que Sophie n'avait jamais été aussi triste et c'était assez dur... Sophie me fait beaucoup penser à ma fille !  Donc, ceci explique peut-être pourquoi ce personnage m'attire autant.

En tout cas, j'ai passé un merveilleux moment à lire ce classique que je ne pensais pas lire si vite et autant apprécié ! Les petites filles modèles vont donc bientôt suivre puisqu'on y retrouve Sophie (plus grande j'imagine) et que c'est le seul moyen de la retrouver !


Bonus :
- L'avis enthousiaste de Yukarie !





2 commentaires:

  1. Ah je ne sais pas pourquoi mais je pensais qu'il était beaucoup plus gros que ça !

    RépondreSupprimer
  2. Ah qu'est-ce que j'ai peu le lire, le relire et le rerelire ! Un coup de coeur comme pour toi. Sophie est très attachante malgré ces bêtises. Et on ne peut qu'éprouver de la pitié lorsqu'elle est sévèremment punie, ça fait beaucoup réfléchir à notre propre enfance et de se dire que nos parents étaient quand même gentils en comparaison (même quand on faisait de grosses bêtises)

    RépondreSupprimer

Votre avis ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...