Onglets

Dernières chroniques

DERNIÈRES CHRONIQUES ROMANS

Dernières chroniques mangas / BD

DERNIÈRES CHRONIQUES MANGAS / BD

Dernières chroniques enfants

DERNIÈRES CHRONIQUES ENFANTS

5 janv. 2013

L'enfant nucléaire.

Daph Nobody
L'enfant nucléaire
Sarbacane (Exprim') - 2012
464 pages
18€ 


Depuis son plus jeune âge, Jiminy Waterson a un don : un estomac à toute épreuve, capable de dissoudre tout ce qui n’est pas comestible. Bois, métal. Essence, produits toxiques. Un jour, son ami Alex l'entraîne dans une tournée à travers les restoroutes américains : ainsi Jiminy devient-til L'Homme au Ventre Magique ! Quel rapport avec ce complot politique qui se trame autour d'un détournement de déchets nucléaires ? Ou avec ce prisonnier du couloir de la mort dont on organise secrètement l'évasion ? Ou encore avec ce flic qui n'a plus qu'une seule idée en tête, se débarrasser de sa femme ? Un seul : la folie humaine...


Mon avis :

Jiminy Waterson n'est pas un homme comme les autres. Déjà bébé, il se nourrissait de tout et n'importe quoi, même de ce qui est extrêmement nocif pour une personne normale, grâce à un organisme hors du commun. À l'adolescence, à moitié rejeté par sa famille, il se réfugie vers la seule espèce qui le comprend : des chiens. C'est aux côtés de ses nouveaux amis qu'il va faire la rencontre d'Alex, qui deviendra très vite son meilleur ami. Alors qu'aucun avenir n'est sûr pour ces deux jeunes hommes, ils ont l'idée de faire le tour du pays en mettant en avant le don de Jiminy et ainsi gagner un peu d'argent ; de quoi survivre. Ils vont faire la rencontre de Gérald, le proprio d'un petit restaurant, qui va les nourrir et les loger si Jiminy accepte de faire son show dans son restaurant pour attirer plus de monde. Tout le monde est gagnant. Remarqués par un producteur de renom, ils se voient proposer du travail dans le monde du spectacle contre beaucoup d'argent. Mais rien ne se passe comme prévu... D'autres conflits en parallèle viennent s'ajouter à leur avenir - plus qu'incertain...

Un roman d'une grande originalité mêlant fantastique, thriller... et horreur. On suit plusieurs histoires en même temps qui vont finir par toutes se rejoindre... La vie de Jiminy dès sa plus "tendre" enfance, dans les détails, un complot politique autour de déchets nucléaires qui va mal tourner, un prisonnier qui ne va finalement pas être exécuté, un flic pourri qui tue sa femme et s'implique dans une salle affaire... J'ai beaucoup aimé ce mélange des genres qui ne laisse aucunement indifférent ! Certains passages politiques m'ont parfois ennuyé (la politique et moi, ça fait quatre...) mais malgré cela, je voulais absolument connaître le fin mot de l'histoire même si je me doutais bien de ce qui allait arriver à Jiminy... mais je ne me doutais pas de tout ! Je n'ai pas trop ressenti le côté thriller, sauf quand Jiminy et ses deux acolytes sont en route pour leur nouvelle vie... Là, tout s'enchaîne, tout se débloque et on ne peut tout simplement plus arrêter de lire ! Pour le côté fantastique, on plonge dedans dès le début et on en ressort qu'à la fin ; Jiminy est unique, il est à la fois intrigant, repoussant et attachant... L'horreur a bien sa place, je ne conseillerai pas ce roman à n'importe qui, car si vous n'avez pas l'estomac bien accroché, certains passages risquent de vous le retourner dans tous les sens, surtout que c'est de pire en pire et que l'atmosphère devient de plus en plus oppressante...
Les cent dernières pages m'auront le plus marqué... et finalement, j'aurai bien voulu en lire encore même s'il y a déjà de quoi faire !
Autres points : l'auteur a tenu à mettre, à la fin de son roman, quelques scènes coupées pour diverses raisons et j'ai beaucoup apprécié pouvoir découvrir des parties de l'histoire dans une autre version. C'était vraiment intéressant. Sans parler, naturellement, de la couverture que je trouve juste magnifique !

Comme je le disais, Jiminy est très spécial et malgré toutes les horreurs qu'il peut faire - manger ! - je n'ai pas pu m'empêcher de m'attacher à lui. Malgré son côté morbide, il reste un être sans défense, qui n'a pas choisi d'avoir ce don mais surtout un être extrêmement seul malgré le monde qui l'entoure, perdu.
Alex ne m'a pas beaucoup plu, je l'ai trouvé très manipulateur & injuste. Mais on sent qu'il y a une grande complicité entre Jiminy et lui.
Leia apporte une petite touche gaie dans ce roman très sombre, avec sa joie de vivre malgré tout ce qu'elle a vécu. J'ai beaucoup aimé sa personnalité ; déterminée, compréhensive, honnête...

Il n'y a aucune note positive dans cette histoire... Jiminy est contraint a une vie d'enfer depuis sa naissance, il n'y a pas de place pour lui, pour un "monstre" et c'est logique que ça ne s'arrange pas au fil des pages.. L'ambiance est lugubre dès le début, et ça empire tout au long.. Ainsi, je ne conseille pas ce livre à quelqu'un qui est dans une période déprimante car il ne risque pas de vous remonter le moral (surtout que le sujet abordé reste un sujet très sérieux...). Mais par contre, pour ressentir quelque chose de fort ou de dérangeant, ce roman est fait pour vous.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...